Janvier 2021 - Ensemble, agissons pour Courbevoie

Totale opacité sur l’augmentation de nos impôts

Nous avons voté contre ce budget 2021, insincère et extrêmement tendu.

Le masque tombe : ce budget montre l’impasse dans laquelle la municipalité se trouve. Ce budget aggrave encore un peu plus l’état des finances de la ville. Une augmentation de la dette par habitant, une dette de 146 millions d’euros pour notre ville ! Pourtant Courbevoie, 5e ville des Hauts-de-Seine, bénéficie de la manne finan­cière de La Défense et des recettes fiscales importantes. 

Pour la première fois depuis 30 ans, la municipalité est au pied du mur, va augmenter les impôts locaux, vendre le patrimoine immobilier de la ville, baisser le niveau de service public rendu aux habitants et réduire les subventions des associations sportives et culturelles. 

Quelques exemples : 

•  Un Centre événementiel vide plus de 300 jours par an de plus de 65 millions d’euros, 

•  la halle Charras avec des parkings souterrains trop bas de plafond pour les camionnettes des commerçants de plus de 30 millions d’euros. 

En dépit de la crise sanitaire, économique et sociale, la municipalité persiste sur sa ligne alors que les personnes les plus modestes et les acteurs économiques seraient en droit d’attendre un accompagnement, plutôt qu’un creusement de la dette. 

Parlons de l’offre éducative, commerciale, culturelle et sportive : depuis mars dernier, on constate une augmentation des personnes inscrites au CCAS, le budget reste lui, inchangé. Sur l’offre éducative, le Val : pour pal­lier les remontées de parents qui se plaignent de la qua­lité des activités périscolaires proposées aux enfants, la municipalité baisse son budget. 

Les associations enfin : en leur imposant 6 % à 10 % de baisse, vous pénalisez les associations qui participent à l’animation de notre ville, et donc les Courbevoisiens. Les faits, rien que les faits. 

Au lieu de rénover l’état du centre commercial Charras et du parc HLM de l’OPH, et d’en faire enfin, au bout de toutes ces années un centre-ville digne de ce nom… 

Au lieu de rénover la piscine Charras et d’en faire un vrai centre aqualudique, là aussi, vous endormez les habitants avec un grand bassin d’eau au Faubourg-de-l’Arche. 

Le quartier Saisons-Audran ? Rien, vous laissez faire… 

La crise sanitaire a été un déclencheur pour de nombreux décideurs responsables. Là encore, pas à Courbevoie. La santé de nos concitoyens ? Rien  

Faciliter les déplacements des piétons et des personnes à mobilité réduite, une ville plus cyclable et plus solidaire et plus sécurisée : nous attendons toujours ! 

Aurélie Taquillain, conseillère départementale, présidente du groupe Agissons pour Courbevoie