Septembre 2020 - Ensemble, agissons pour Courbevoie Une rentrée 2020 compliquée

Une rentrée 2020 compliquée

L’incertitude sera le maître mot de cette rentrée. Incertitude quant à l’avenir de nombreuses entreprises et commerces de notre territoire qui ont pris de plein fouet la crise sanitaire. Incertitude quant à l’éventualité d’une deuxième vague.

Conscients des enjeux, les comportements des Français durant l’été ont témoigné d’une grande responsabilité collective. Les citoyens se sont emparés du sujet de la prévention. Partout, les comportements ont changé.

Ces comportements responsables doivent être confortés par une politique municipale exemplaire qui ne peut pas s’accommoder de demi-mesures. Information, Prévention et Accompagnement doivent être les piliers d’une politique municipale volontariste à l’heure de cette rentrée incertaine.

Premier pilier, l’information.

Il manque cruellement au sein de la ville d’une politique d’information volontariste, accessible. Aucune information sanitaire sur les panneaux municipaux de la Ville, aucune plate-forme d’écoute ouverte aux Courbevoisiens. Pourtant, tous les supports existent, et cette politique ne serait pas plus coûteuse. La volonté politique n’y est toujours pas.

Deuxième pilier, la prévention.

Les chiffres repartent à la hausse en Île-de-France. À Courbevoie, la municipalité doit donc anticiper, en un mot, être précurseur, pour ne pas subir des confinements imposés par territoire dans quelques semaines.
En lien avec la municipalité, le préfet a pris un arrêté le 24 août dernier pour imposer des zones soumises au port obligatoire du masque dans les villes des Hauts-deSeine. À Courbevoie, seuls le parvis de la Défense, l’esplanade de la Défense et l’esplanade Mona-Lisa sont concernés. J’ai donc écrit au préfet pour l’inviter à se rendre à Courbevoie pour reconsidérer et étendre les zones concernées au port du masque obligatoire. J’ai soumis deux suggestions au préfet :

• Élargir les zones à certains axes commerçants, par quartier, gares et écoles.
• Étudier la mise en place du port obligatoire sur l’ensemble de la ville dans un créneau horaire réduit 8 h-21 h, comme dans certaines villes de France.

Troisième pilier, l’accompagnement de notre tissu économique.

Les mesures d’urgence nationales prises au début de la crise ont permis d’éviter des faillites en cascade. La municipalité se doit d’accompagner nos entreprises et nos commerces qui participent à l’attractivité économique de notre territoire. Assurer un forum de rencontre pour entendre les inquiétudes, informer sur les dispositifs d’aide et de relances à disposition.


Aurélie Taquillain et le groupe Ensemble, agissons pour Courbevoie