Les familles de handicaps (source : Agefiph)

Moteurs :
Ces situations se caractérisent par des altérations motrices. Les personnes peuvent avoir des difficultés à se déplacer, à conserver ou changer de position, à effectuer certains gestes, et elles ont parfois des difficultés à oraliser.
Exemple : Lombalgie, TMS 1 , rhumatisme, malformation, paralysie, AVC 2…

Intellectuels :
Ces situations se traduisent par des difficultés de réflexion, de conceptualisation, de communication et de décision.
Exemple : Trisomie 21, syndrome x fragile…

Cognitifs : 
Ces situations se caractérisent par l’altération des processus cérébraux permettant d’acquérir et de traiter des informations.
Exemple : Troubles de déficit de l’attention, hyperactivité, troubles DYS, troubles du spectre autistique…

Psychiques :
Ces situations se caractérisent par l’altération de la cognition “froide” (organisation, apprentissage), psychosociale, motivation, autoévaluation.
Exemple : Névrose, TOC, phobies, addictions, dépression...

Auditifs :
Ces situations se caractérisent par une difficulté, voire une impossibilité à percevoir et localiser les sons et la parole.
Exemple : Acouphène ou surdité légère à profonde.

Visuels :
Ces situations se caractérisent par une perte de l’acuité visuelle pouvant aller jusqu’à la cécité.
Exemple : Myopie, presbytie, strabisme, rétinite, daltonisme…

Maladies invalidantes :
Ce sont des maladies qui entraînent une restriction d’activité en termes de mobilité ou de quantité de travail à fournir, en durée ou en intensité.
Exemple : Hypertension, insuffisance cardiaque, diabète, allergie, eczéma, cancer, épilepsie…

Définitions

Selon la loi française (loi 2005-102) :
Art. L. 114. - Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »

Selon l’Organisation des Nations Unies (Convention Internationale des droits des personnes handicapées) :
Art. 1. - Par personnes handicapées on entend des personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables dont l'interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l'égalité avec les autres.

C'est quoi la différence ?
On pourrait penser qu’il n’y a pas de différence entre les deux définitions, seulement il y en a une, et elle est importante. Dans la définition de la France, la limitation d’activité est causée par une altération des capacités de la personne, alors que dans celle de l’ONU, elle est causée par la rencontre entre ces altérations et des barrières présentes dans la société. Ainsi, si on réduit le plus possible les barrières présentes dans la société, on favorise la participation de ces personnes.
 

L'accès aux espaces publics et aux services de la ville

Je retrouve ici la cartographie des places PMR

Système ACCEO pour les appels téléphoniques et l’accueil physique dans les trois mairies

La ville de Courbevoie a mis en œuvre l’application ACCEO en septembre 2019. Les numéros de téléphones des différents services et bâtiments de la mairie sont accessibles.
Les accueils physiques de la mairie principale et les mairies de quartier sont aussi accessibles via des tablettes avec l’application ACCEO.

Les BIM (Boucles à Induction Magnétiques) aux accueils des trois mairies

Les accueils des mairies (principales et de quartier) sont équipées de
Boucle à Induction Magnétique pour les personnes malentendantes appareillées
 et non appareillées.
Le fonctionnement des Boucles à Induction Magnétique permet aux personnes sourdes et malentendantes de n’entendre, soit via leur appareil, soit via le combiné, que ce que l’agent d’accueil dit dans le micro et évite les bruits environnants qui parasitent souvent leurs échanges.

Fourniture de bip pour les feux sonorisés équipés

La Ville a équipé l’ensemble de ses feux tricolores d’un dispositif sonore pour
que les personnes malvoyantes ou non-voyantes puissent traverser aux
carrefours en toute sécurité.

Comment en faire la demande ?
Se rendre au service CCAS en mairie pricnipale avec sa carte d’invalidité.

Documents en FALC

Les différents services de la mairie travaillent à l'adaptation de leurs documents en facile à lire et à comprendre (FALC). Le FALC est une méthode de simplification du français, qui permet de rendre un texte accessible au plus grand nombre. Le texte doit être relu par des personnes en situation de handicap intellectuel, qui valideront son contenu. A Courbevoie, c'est le foyer d'accueil médicalisé (FAM) Perce-Neige qui travaille en collaboration avec la ville.
Si vous avez besoin d'accéder à un document particulier en FALC, vous pouvez contacter la mission handicap, qui fera de son mieux pour travailler avec le service concerné.   

Les flâneuses : une aide technique à la mobilité
   

Une flâneuse permet de s'asseoir, s'appuyer, transporter ses affaires, porter des enfants. Elle peut vous servir à prolonger votre temps de visite
Elles sont destinées à toute personne qui ressent de la fatigue lors de sa visite : personnes à mobilité réduite, personnes avec une fatigabilité plus importante, femmes enceintes, enfants…

Aucun justificatif n'est demandé, elles sont en prêt gratuit contre une pièce d'identité.

Elles sont déployées lors d'événements festifs de la ville.

Retrouvez plus d'informations sur le déploiement des flaneuses en visitant notre page d'actualité dédiée.

La Commission Communale pour l’Accessibilité des Personnes est une commission consultative (CCpA).

La loi du n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, impose aux communes et intercommunalités de 5 000 habitants et plus, d’établir un constat de l’état d’accessibilité de leur territoire et d’engager une réflexion pour améliorer la chaîne de déplacement dans son intégralité en constituant une Commission Communale pour l’Accessibilité.

Elle permet de :
-    Dresser un constat de l’état de l’accessibilité du cadre bâti, de la voirie, des espaces publics et des transports
-    Organiser un système de recensement de l’offre de logements accessibles
-    Établir un rapport annuel sur l’état de l’accessibilité sur son territoire
-    Être force de proposition afin d’améliorer l’accessibilité de l’existant
-    Organiser des actions et événements pour l’inclusion, la sensibilisation et l’accompagnement des personnes en situation de handicap et leurs proches