Courbevoie s’engage contre les perturbateurs endocriniens

Santé & solidarité

Courbevoie s’engage contre les perturbateurs endocriniens

Publiée le vendredi 01 février 2019
Le conseil municipal a approuvé à l’unanimité lundi 28 janvier la charte d’engagement "Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens".

Une charte pour protéger la population

Selon l’OMS les perturbateurs endocriniens sont des "substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants". 

L’Organisation Mondiale de la Santé et l’Union Européenne considèrent ces perturbateurs comme des menaces dont les citoyens doivent être protégés.
Le Réseau Environnement Santé est une association agréée au titre du Ministère de la Santé qui a pour objectif de mettre la Santé Environnementale au cœur des politiques publiques. L’association a ainsi proposé aux collectivités d’adopter cette charte pour répondre à cet enjeu sanitaire et environnemental majeur.

>> Charte à télécharger

Les engagements de Courbevoie

Plusieurs actions concrètes sont d’ores et déjà mises en place par les services municipaux.

  • Courbevoie a proscrit depuis plusieurs années (bien avant l’interdiction légale) les produits phytosanitaires de l'entretien de ses parcs et jardins.
  • Dans les crèches, la ville a mis en place le dispositif écolo-crèche qui promeut l’usage de bonnes pratiques comme l’utilisation de produits d’entretien naturels.
  • Le service Hygiène de la ville mène aussi des campagnes d’information sur la pollution de l’air intérieur. Des visites à domicile sont organisées en s’appuyant sur un réseau de médecins du territoire.

Le rapport annuel du développement durable établira un bilan de ces actions et permettra d'en engager de nouvelles afin de réduire l’exposition des Courbevoisiens aux perturbateurs endocriniens.
 

Voir toutes les actualités