Jelena Stajic est photographe indépendante, membre du studio Hans Lucas, et travaille notamment pour la presse magazine. Elle habite le quartier Cœur-de-Ville.
"À partir du 17 mars, lors de mes premières brèves sorties, j'ai pris mon appareil photo, un modèle petit et léger, bien adapté à la photographie de rue, témoigne-t-elle. J’ai ainsi réalisé, petit à petit, les clichés qui allaient constituer la série “Covid, le printemps n'attend pas“. J'ai naturellement voulu conserver la mémoire de cette période inhabituelle, survenue au moment où les arbres commencent à fleurir, dans le périmètre de mon quartier."

Saisir les rues qui se vident, les habitants confinés, dont les sorties se résument à faire leurs courses, de l’exercice ou prendre un peu l’air, mais aussi ceux de la "première ligne", assurant des fonctions indispensables, a été l’un de ses projets photographiques durant cette crise sanitaire. Elle rend compte d’un quotidien bousculé par l’épidémie, d’une vie nouvellement marquée par le ralentissement, le silence, dans une ambiance parfois étrange ou mélancolique, pendant ces huit semaines...

Un témoignage en trente images de Courbevoie au temps du confinement.

Découvrez également ses autres séries : http://hanslucas.com/jstajic/photo