Avril 2021 - Fiers d'être Courbevoisiens

Une commune qui dépense est une commune qui fonctionne

Dans un article récent, Le Parisien a présenté un classement des villes "les plus dépensières" de France, parmi lesquelles Courbevoie. Si "dépensier" est un adjectif en principe péjoratif, son sens diffère pour parler d’une ville.

En effet, contrairement à celui de l’État, le budget d’une commune doit être voté à l’équilibre par le conseil municipal et se compose de dépenses et de recettes. Concrètement, cela signifie d’une part que nous ne pouvons pas emprunter pour payer les agents et d’autre part que nous devons prévoir autant de recettes que de dépenses lors du vote du budget. Ces dépenses font fonctionner tout l’éventail des services publics proposés à Courbevoie, qu’il s’agisse des crèches, de l’état civil, des équipements sportifs, des parcs et jardins, des bâtiments scolaires, de la police municipale, des activités de loisirs, mais aussi des subventions aux associations par exemple.

Grâce à sa bonne gestion, pour adopter des mesures d’urgence dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, Courbevoie a en outre pu mobiliser des ressources et donc engager des dépenses supplémentaires avec l’achat de matériel sanitaire et la mise sur pied d’un centre de consultation, de dépistage et de vaccination, l’adaptation des lieux d’accueil du public avec le click & collect dans les bibliothèques, la création de nouvelles pistes cyclables, la mise en place du télétravail pour les agents afin d’assurer une continuité du service public tout en garantissant leur bonne santé, ce qui a par exemple nécessité l’achat en urgence de 450 ordinateurs portables supplémentaires.

Dépenser l’argent public permet de soutenir les commerçants, en les exonérant de certaines taxes locales. Dépenser l’argent public, c’est faciliter la vie de centaines de familles en rendant ponctuellement la cantine scolaire gratuite. Dépenser l’argent public, c’est créer les conditions de l’égalité des chances entre tous les enfants de la ville, quels que soient les revenus de leurs parents. Dépenser l’argent public, c’est aussi ouvrir avec notre budget une agence postale pour compenser la fermeture d’un bureau par La Poste.

Il est d’ailleurs intéressant d’observer que les villes "les moins dépensières" (paradoxalement qualifiées de "bonnes élèves") correspondent pour partie à celles où ont pu naître certaines revendications des gilets jaunes, exprimant un sentiment d’éloignement des services publics de l’endroit où ils vivent.

Au fond, l’essentiel est que ces dépenses soient bien orientées. Et c’est ce à quoi s’emploie la majorité municipale.

La majorité municipale