Septembre 2020 - Fiers d’être Courbevoisiens Un objectif : le centre-ville

Un objectif : le centre-ville

Tout d’abord, nous tenons à nous associer collectivement à l’effort lancé par Jacques Kossowski quant à la situation actuelle traversée au Liban. Les images nous ont beaucoup touchés, et notre collègue François Lattouf peut compter sur notre disponibilité et notre solidarité. 

À Courbevoie, un nouveau mandat commence, et, ainsi que nous l’écrivions cet été, notre énergie et notre ambition à accompagner la mutation de Courbevoie ces six prochaines années est intacte. À commencer par le centre Charras.

Il cristallise depuis longtemps les passions des Courbevoisiens. Les copropriétaires et habitants sont légitimement prudents sur son devenir. Immédiatement, nous écrivons que rien ne se fera sans eux. Le voisinage immédiat souhaite que tout change, et très vite.

C’est tout le paradoxe de cet édifice exceptionnel. Nous n’avons pas peur d’écrire que c’est un monument inédit en Île-de-France. Mais sa complexité juridique l’est tout autant. Face à cet état de déliquescence, la Ville agit depuis plusieurs années, résolument.

Faut-il rappeler l’action en justice intentée contre un promoteur cumulant près d’un million d’euros d’arriérés de charges ? Faut-il rappeler qu’une station-service obstruait la vue sur plusieurs enseignes commerciales (préemptée depuis par la Ville) ? Faut-il rappeler les critiques légitimes des usagers du marché sur un équipement certes attachant, mais surtout vieillissant et moins adapté aux usages d’aujourd’hui ?
Dans les prochains mois, Monsieur le maire inaugurera la nouvelle halle de marché. Ce très beau geste architectural contribuera à renouveler et enrichir l’identité du centre-ville. La rénovation du parc Freudenstadt cette année, celle du square de la Balance et de la rue de l’Alma l’an prochain s’intégreront au projet global.

Mais surtout, nous sommes heureux d’annoncer l’implantation d’activités novatrices en plein cœur de notre ville d’ici quelques mois. En effet, cet été, lors d’un jury composé d’élus de la majorité et de l’opposition, nous avons retenu une offre pour occuper temporairement l’espace libéré par le déménagement de la halle.

Nous poursuivons quatre objectifs avec ce projet : offrir une zone de divertissement accessible à tous les publics ; garantir un food court de qualité, faisant la part belle à l’alimentation bio et/ou locavore ; promouvoir un espace mixte entre coworking et agriculture urbaine ; proposer un espace modulable pour organiser des événements privés. En somme, ce sont 11 000 m² que la mairie réaménage afin de les rendre aux habitants.

Belle rentrée à toutes et à tous.

La majorité municipale