Nous publions ici les textes fournis pour le Courbevoie magazine.

Courbevoie peut mieux faire. Malgré l'autosatisfaction de la Ville, mise en lumière dans le rapport du cabinet Ernst & Young (près de 60 000 € pour deux ans) concernant le développement durable, la situation n'est pas aussi satisfaisante qu'elle pourrait l'être. Nous avons souligné, lors de la présentation faite en conseil municipal, les faiblesses de ce rapport :

Déplacements dans notre ville

Nous regrettons que la Ville n'ait pas de volonté de développer les modes de déplacement alternatif. Il n'y a que 2 stations Autolib' sur les 8 initialement prévues et seule celle de la gare de Courbevoie est en correspondance directe avec d'autres modes de transport. Autre type de déplacement doux, dont la Ville se targue de favoriser la pratique, c'est le vélo. Ce n'est pas le nombre de kilomètres de pistes cyclables disponibles actuellement ni la non-coordination entre les différentes voies concernées qui vont favoriser cette pratique. Les bandes cyclables sont de véritables parcs de stationnements illégaux et dangereux pour les cyclistes. Nous avons proposé, lors du conseil municipal du 11 avril, que soient mis en place, en partenariat avec le STIF, des garages sécurisés pour les vélos, aux abords des gares. Que fait la majorité pour favoriser la pratique de la bicyclette ? Rien, car malgré une délibération, votée en 2010, l'installation des stations de vélos sécurisés sur notre commune ne se fera pas (trop coûteuse).

Chauffage urbain

Alors que nous avions préconisé, lors des réunions du groupe de travail sur le chauffage à Courbevoie, un changement de combustible. Notre réfl exion portait sur le chauffage au bois, moins cher et moins polluant. Depuis que ce groupe de travail a été dissous, rien n'a bougé. Ce qui aura pour effet, à l'issue de la délégation de service public, en 2017, de continuer comme avant. C'est-à-dire de payer notre chauffage toujours plus cher.

Cohésion sociale

Un vrai Plan global accessibilité, que la Ville ne veut pas mettre en place n'est qu'un début. La Ville doit montrer l'exemple, en embauchant, dans ses services, plus de personnes en situation de handicap. Aujourd'hui, la Ville est à 4,26 % de handicapés, alors que la loi en prévoit 6 %. Elle doit également mettre en place, dans les écoles de la Ville, des structures permettant l'accueil des enfants déficients physiques ou intellectuels.


Patrick Bolli et Franck Parmentier
Groupe Mouvement démocrate / CAP21
Tél. : 06 78 44 46 74
Courriel : cm@modem-courbevoie.fr