Plusieurs dispositifs de soutien aux entreprises, commerçants et artisans sont mis en place par l’État et les organisations publiques pour faire face à la crise Covid-19. Compte-tenu de l’évolution de l’épidémie, les dispositifs de soutien immédiat aux entreprises mis en œuvre lors du 1er confinement de mars-avril-mai ont été renforcés.

Financements - Subventions

Le fonds de solidarité : aider les entreprises, indépendants et entrepreneurs

Le 1er volet de ce fonds de solidarité est réactivé à hauteur de 6 milliards d’euros et massivement renforcé pour la durée du confinement.
Trois cas de figure :

  1. Pour les entreprises et les commerces fermés administrativement
  2. Pour les entreprises, restant ouvertes mais durablement touchées par la crise, des secteurs du tourisme, événementiel, culture, sport et des secteurs liés
  3. Pour les autres entreprises restant ouvertes mais impactées par le confinement

Une nouvelle mesure a été annoncée le 24 novembre pour les entreprises fermées administrativement : le fonds de solidarité sera ouvert à toutes les entreprises qui restent fermées administrativement, quelle que soit leur taille. Ces entreprises – y compris celles ayant plusieurs établissements – auront le choix entre :

  • une aide défiscalisée mensuelle allant jusqu’à 10000 euros
  • une indemnisation forfaitaire mensuelle représentant 20 % du chiffre d’affaires réalisé au même mois de l’année dernière avec un plafond de 100 000 €.

Voir les modalités d’indemnisation
Accéder au formulaire de demande d’aide
En savoir + sur ce formulaire

Les prêts garantis par l’État (PGE)

Les prêts garantis par l’État (PGE) seront adaptés à la fois à la nouvelle situation et aux demandes des entrepreneurs. Ce dispositif exceptionnel de garanties permet de soutenir le financement bancaire des entreprises, à hauteur de 300 milliards d’euros. Il est ouvert à toutes les entreprises jusqu’au 30 juin 2021 quelles que soient leur taille et leur forme juridique.

Voir les modalités du PGE et les autres dispositifs de financement / prêts mis en place par l’État
Site de l’attestation du Prêt Garanti par l’État (Bpifrance)

Fonds résilience Ile-de-France

Le Fonds résilience Ile-de-France est prolongé jusqu’au 10 décembre 2020. Les conditions d’accès au Fonds Résilience ont été assouplies :

  • désormais accessible aux entreprises dont les fonds propres sont négatifs
  • les entreprises de 20 à 50 salariés des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, des loisirs et du bien-être touchées par les nouvelles restrictions, deviennent éligibles au fonds
  • la demande d’un prêt Rebond ou d’un prêt garanti par l’État n’est plus un préalable nécessaire au dépôt du dossier pour les avances de moins de 30.000 euros

En savoir +

Plan #Relance92

Dispositif de soutien aux entreprises artisanales, aux commerces et aux TPE/PME impactés par la crise sanitaire du COVID-19. Le Département des Hauts-de-Seine déploie 15 millions d’euros pour leur permettre de pérenniser leur activité et faciliter leur redémarrage. La CCI 92 et à la CMA 92 s’associent à ce dispositif d’intérêt général et apportent leur contribution et expertise.

Voir les conditions d’éligibilité, les modalités
Faire une demande

Prêt Rebond

Lancé en mai 2020 par la Région Île-de-France avec Bpifrance et l’Union européenne, le "Prêt Rebond" à taux zéro vise à soutenir la relance d’activité des entreprises dont la trésorerie a été fragilisée par la crise du Covid-19.

Faire une demande de prêt

Prêt Atout Bpifrance

Prêt Atout Bpifrance pour les TPE, PME, ETI traversant un moment difficile lié à la crise sanitaire de Covid-19 : sans garantie, sur 3 à 5 ans, pour un montant de 50 000 à 5 000 000 € pour les PME, et jusqu’à 15 000 000 € pour les ETI.

En savoir +