Sandrine - quartier Faubourg-de-l'Arche

Sandrine - quartier Faubourg-de-l'Arche

Publiée le vendredi 27 mars 2020
Sandrine vit depuis 16 ans au Faubourg-de-l’Arche avec son mari et ses cinq enfants, âgés de 5 à 19 ans.

Comment vivez-vous votre confinement ?

À sept à la maison, nous avons dû adopter un nouveau rythme !
Nous nous levons plus tôt pour nous occuper de l’appartement. Ensuite, nous imprimons les documents pour que les enfants puissent faire leurs devoirs et nous travaillons tous ensemble. Nous essayons également de faire de l’exercice. Je dois avouer que dans ce contexte, le balcon est salvateur !
Tout en me tenant au courant, j’évite de regarder les informations en continu : c’est trop anxiogène. Nous devons rester sereins, car les enfants ressentent nos émotions. Chacun doit prendre ses marques, s’adapter, composer, et ils le comprennent.

Continuez-vous à travailler ?

Nous sommes dans l’informatique et la finance, donc nous avons la possibilité de télétravailler. Nous nous y mettons plus tôt le matin ou plus tard le soir. Le côté positif, c’est que nous ne perdons plus de temps dans les transports !

Une réflexion à partager ?

Nous vivons une situation inédite. Selon moi, pour s’en sortir, le mot d’ordre est l’adaptation. Nous réfléchissons aussi à la société, à l’après. Par exemple, en guise de mesure très concrète, pourquoi ne pas installer des distributeurs de gel hydroalcoolique à l’entrée des écoles et dans les lieux publics ? Pour conclure, même si la situation est difficile et risque de durer, je me répète que cela finira bien par s’arrêter et qu’il y aura une issue.

Voir tous les témoignages

Appel à témoignage

Newsletter

Avec notre lettre d’information spéciale COVID-19, recevez l’actualité directement dans votre boîte mail.