Nous publions ici les textes fournis pour le Courbevoie magazine.

Révision du PLU : quel Courbevoie pour demain ?

En septembre, Courbevoie a entamé la révision de son plan local d’urbanisme (PLU) datant de 2010, enjeu majeur qui déterminera les règles d’occupation des sols sur les dix ans à venir.

Comme l’exige la loi, les habitants ont été consultés via des réunions-ateliers. Cette courte phase de diagnostic s’est achevée par une restitution début janvier qui sera suivie par un projet d’aménagement et de développement durable (PADD) et par un zonage qui seront validés en 2019, à l’issue d’une enquête publique.

À ce stade, voici les premiers éléments d’analyse de notre groupe.

Tout d’abord, la municipalité a esquivé l’obligation de faire un PLU intercommunal au sein du territoire Paris Ouest La Défense (Pold). Alors que le maire est président de Pold, le PLU de Courbevoie ignore les synergies avec les villes voisines ! Les conséquences en seront concrètes, notamment pour le Faubourg- de-l’Arche qui tourne le dos à l’aménagement du quartier des Groues à Nanterre, ou encore pour le Village Delage qui sera réalisé sans cohérence avec les quartiers voisins.

Ensuite, l’absence de bilan du PADD actuel constitue un manque majeur, faisant craindre que les objectifs du futur PLU ne soient qu’un affichage. Dans l’enquête publique de 2010, les habitants avaient formulé 110 observations (préservation des espaces verts, pistes cyclables, amélioration des voies de circulation et du stationnement…). Hélas, beaucoup sont restées lettre morte.

Enfin, différentes thématiques importantes ont été tout simplement remisées comme la densification commerciale et une mixité sociale équilibrée (alors que Courbevoie va devoir construire ou conventionner plus de 1 000 logements sociaux).

Nous resterons donc vigilants quant à la prise en compte des voeux des habitants, comme la préservation des poumons verts tels le parc Freudenstadt, ou la révision de projets démesurés telles les tours Hermitage pour penser La Défense comme un espace mixte propice au vivre ensemble. Autres propositions : diversifie l’offre culturelle en centre-ville avec la construction d’un cinéma et établir de véritables parcours pédestres et cyclables protégés et sans ruptures.

Courbevoie a perdu 5 % de sa population en cinq ans. Seule commune du 92 à connaître une telle érosion, notre ville doit rompre avec l’image d’une ville-dortoir sans dynamisme ni attractivité. Cela implique d’avoir une vision globale de son avenir et surtout de tenir compte de l’avis de ses habitants.

Alban Thomas, président du groupe
touspourcourbevoie@gmail.com
www.touspourcourbevoie.fr
Tél. : 07 83 73 05 92