Budget 2017 : continuer à développer la ville

Votre mairie

Budget 2017 : continuer à développer la ville

Publiée le mercredi 15 février 2017

Budget 2017 : continuer à développer la ville

Le point sur le budget 2017 de la ville, qui malgré une nouvelle baisse des dotations de l'État, vise à améliorer ses services à la population.

Malgré un budget contraint par la baisse des dotations de l’État et la hausse des prélèvements sur les ressources des communes, Courbevoie va continuer à améliorer ses services à la population et à investir dans des projets d’avenir, sans augmenter la fiscalité locale.


Assurer le programme d'investissement et de développement des services à la population

Entre une nouvelle baisse des dotations de l’État de 1,3 million d’euros et un accroissement depuis 2014 des prélèvements de 8,3 millions que nous subissons à travers les mécanismes de péréquation, la Ville entend malgré tout continuer à assurer, avec son budget 2017, le programme d’investissement et de développement des services à la population prévus dans le cadre de ce mandat, sans impacter en l’état la fiscalité locale », explique Patrick Gimonet, adjoint au maire délégué aux finances.


Des économies réalisées

Dans ce contexte, l’exercice est compliqué et impose donc une grande rigueur budgétaire et une maîtrise des dépenses de fonctionnement. La Ville a donc lancé ces dernières années des actions visant à renégocier systématiquement les contrats à échéance afin d'en optimiser les coûts, tout en veillant à la qualité des services (par exemple la baisse des coûts de collecte des ordures ménagères).

Par ailleurs, grâce à une optimisation de l’organisation des services, notamment à travers des efforts de mutualisation (le guichet Famille en est un exemple) mais aussi une meilleure gestion des remplacements et des heures supplémentaires, la Ville a généré environ 950 000 euros d’économies, permettant de stabiliser globalement la masse salariale à son niveau de 2015.

 

Pas de hausse des taux d'imposition

Les efforts menés par l’ensemble des services et des élus pour une meilleure gestion permettent, cette année encore, de conserver une fiscalité raisonnable, et parmi les plus faibles de France, pour les ménages. Le budget 2017 voté en décembre dernier ne prévoit pas de hausse des taux d’imposition et permet à Courbevoie de maintenir sa fiscalité sous la moyenne nationale et départementale. C’est par exemple le cas de la taxe d’habitation qui est inférieure de 4,5 points à la moyenne départementale et à près de 10 points à la moyenne nationale. Il en est de même pour le taux communal de taxe foncière qui en 2016 s’élevait à 6,63 % pour une moyenne nationale à 20,52 %.


Investir dans des projets d’avenir

« Nous avons défini quatre axes prioritaires pour 2017, précise Patrick Gimonet : poursuivre les travaux de redynamisation et valorisation du centre-ville, renforcer la sécurité et le maintien de la tranquillité, promouvoir la démocratie locale et, enfin, préserver et adapter le service public. »

  • Centre Charras

Cette volonté politique se traduit concrètement par des actions comme le concours pour la restructuration du centre Charras, qui comprendra la construction d’une nouvelle halle du marché ouverte sur la ville, le déplacement des parkings et la revalorisation des abords, avec 3 millions d’euros prévus dès cette année au budget. Ce projet ambitieux s’inscrit dans un projet plus global qui va du réaménagement de la place Hérold, jusqu’à la requalification future de l’avenue Gambetta.

  • Gare de Bécon et axe Bezons-Marceau

Le programme de travaux « quartiers apaisés » va se poursuivre notamment sur la place de la gare de Bécon et sur l’axe Bezons-Marceau. Ce budget prévoit également, le renforcement des équipes de médiateurs de nuit, de la vidéoprotection aux abords des écoles et la vidéo verbalisation pour la sécurisation des axes principaux, la poursuite du guichet numérique ou encore l’accessibilité des services du CCAS.